Flux
Articles
Commentaires

Facebook profile

Pour ce roulage en groupe, c’est Virginie qui s’y colle.

Mais avant toute chose, qui est Virginie ?

À 55 ans Virginie roule sur une Z650. Elle ne rêve pas spécialement d’en changer (pour le moment…)
Comme beaucoup d’entre nous, elle a toujours été attirée par les motos. Dans son cas, c’est depuis l’âge de 13ans que cette passion s’est révélée.
Elle décidera de passer son permis en 2016 après une virée en tant que SDS (sac de sable) de son mari.

Quel type de rouleuse es-tu ?
Plutôt des montagnes ou de la campagne

Pourquoi avoir intégré la CASIM 77 ? Comment as-tu évolué au sein de cette association ?
J’ai entendu parler de la Casim par 2 personnes : une ancienne monitrice de la 78 et une autre personne de la 33. Je me suis renseignée sur l’existence d’une casim proche de mon domicile et me suis inscrite à la 77.

Ton meilleur souvenir roadtrip / balade ?
Roadtrip vers Salzbourg en passant par les Alpes françaises, suisses, italienne, autrichiennes.

Ton plus grand kiff ou une anecdote au guidon de ta machine ?
La route des grandes Alpes

Ta plus grosse frayeur ?
Faire un tout droit dans une épingle à cheveux

Un petit conseil pour la route ?
Rester concentré !


Place au CR !!!!

CASIM 77 Le 17/10/2021

Nous nous sommes revus pour ce 2ème roulage en groupe à la fraiche mais sous un beau soleil qui ne nous quittera pas de la journée (1 fois n’est pas coutume ).

Nous avons choisi nos 1ers moniteurs. J’étais dans le groupe de Manuel et Raymond.

Direction Chartres.

Le roulage se passe sans problème avec quelques virages jusqu’à ce qu’un coussin de gravillons se soit placé en plein virage à droite dans une descente avec le soleil dans les yeux…
Mon prédécesseur de droite s’est un peu décalé cherchant une meilleur adhérence, ma roue a glissé et je me suis également déportée vers la gauche, franchissant du même coup la ligne blanche puisqu’il n’y avait personne en face.
Aïe, Aïe, Aïe, Je n étais pas très fière…..

1ère pause au Mc Do d’Étampes et débrief de Raymond :
« Je n’en ai pas vu un seul qui pratique l’EDSR ».

J’ignorais alors qu’il fallait faire l’EDSR quand on était en quinconce. Et bien si, sur une demi voie.
J’aurai donc appris quelque chose.

Après une bonne boisson chaude, nous sommes repartis avec Olivier et Valmène sur des routes plus roulantes et à une vitesse plus soutenue. La Tiger 1050 lâchait les chevaux ce qui n’était pas pour me déplaire.

Pause midi : Pique-nique au bord d’un lac à côté de Chartres après avoir aperçu la cathédrale.
On sort les nappes et les sandwichs sous un beau soleil et une température agréable. On parle de la matinée. On apprend à se connaître.

Nous repartons avec Laurent et Gautier, après avoir mangé un bonbon offert par Manuel.

Laurent nous explique notre parcours et nous indique que nous passerons par Maintenon et qu’il y a un château.

Nous nous appliquons à pratiquer l’EDSR sur une demie-voie jusqu’au Mc Do (les pauses utiles pour accéder à des WC).

Nous sommes repartis avec les mêmes moniteurs pour une succession de virages dans la vallée de Chevreuse, le royaume des motards de la région parisienne. Parcours technique dans un bel environnement. Mise en pratique de l’EDSR.
J’ai adoré et trouvé que les 17 virages étaient passés trop vite : j’aurais aimé qu il y en ait plus. Mais nous avions encore de la route.

Nous sommes arrivés à Guyancourt. Puis nous nous sommes séparés vers 18h.
Dernier débrief avant de partir : Notre groupe était homogène.

Vivement notre prochain regroupement !


Merci Virginie pour ce CR qui prouve qu’on en apprend toujours pour notre sécurité 😀

Laisser une réponse