Flux
Articles
Commentaires

Facebook profile

En ce début de saison, il a fallu faire un petit rattrapage du passage des VISA.
La crise sanitaire ayant mis à mal le planning, il était temps de faire progresser les nouveaux anciens 😀

C’est donc le 10 Octobre 2021, que nous avons pu organiser le passage des VISA grâce à une organisation aux petits oignons de notre responsable Formation et au support de la CASIM91 pour l’encadrement et l’évaluation des candidats.
La journée a donc commencé par l’installation des épreuves et briefings.

Les candidats aux Visas 1 et 2 sont arrivés et ont été dispatchés en 3 groupes afin de faciliter l’organisation de la journée et de manière à ce qu’ils puissent tourner sur les épreuves.

Nous parlerons ici des Visas 1 qui ont entamé les hostilités avec le QCM pour les uns et la tant redoutée épreuve de maniabilité pour les autres.
Malgré le discours rassurant des moniteurs sur le passage de cet « examen », certains seront déconcertés par les questions portant sur la réglementation actuelle alors qu’ils ont passé le code il y a déjà belle lurette, d’autres perdront leur moyen en maniabilité alors qu’ils sont habituellement à l’aise.

Une pause s’impose… un café aussi… avant de repartir pour une séance de freinage d’urgence et d’échanges sur le secourisme (Protéger & alerter).

L’après midi, il s’agira d’assurer sur circulation et de mettre en pratique l’EDSR.

Finalement la journée se clôturera par une réussite à 100%.


Et c’est avec un certain plaisir que je vous dresse le portrait du Major de promo des VISA 1 : Hubert !

Hubert a 41 ans et 10 mois (c’est précis !). Il est né à Saint-Maur (94) et n’a plus quitté cette ville.
Son expérience du 2 roues a commencé avec une 50 MBK Magnum avant d’avoir mon permis B.

Il y a 5 ans, il a repris le 2R pour des raisons professionnelles avec le BMW C EVO électrique puis s’est décidé à s’inscrire au permis moto par curiosité et pour se challenger.
Après l’obtention de son permis A2, il est passé sur une « vraie moto » : BMW F750GS.
C’est tout récemment qu’il a pu valider la passerelle A2>A et en a profité pour prendre une S1000XR.
De son aveu, la prochaine moto sera plus écologique, plus silencieuse mais toujours avec une boîte mécanique… Bien qu’il admette qu’après une S1000XR, il sera difficile de retourner sur une moto plus raisonnable.

Petite interview de ce Major Visa1 :

Quel type de rouleur es-tu ? Des villes ? Des champs ? des pistes ?
Je roule essentiellement sur route, avec une préférence pour les petites départementales. Je roule toute l’année, pour aller au boulot, en road trip, en concentre… J’aime faire moi-même la mécanique, quitte à recommencer 3 fois avant de le faire bien.


Pourquoi avoir intégré la CASIM 77 ? Comment as-tu évolué au sein de cette association ?
J’ai intégré la CASIM car j’avais une appréhension lorsque les conditions étaient de faible adhérence et je souhaitais me perfectionner, acquérir les bons réflexes. Avant je préférais me balader seul car tous les motards, avec qui je roulais, essayaient de se prouver quelques choses ; à la CASIM j’ai découvert les roulages en groupe « organisés et raisonnés » ; il m’est maintenant difficile de sortir avec des non-initiés.

En me préparant pour le VISA 1, j’ai retrouvé ce côté « fun » que j’ai connu au permis moto et j’étais ravi d’améliorer mon pilotage et de gagner en sérénité. Votre bienveillance, votre passion pour la moto ont été très appréciables et utiles, j’aime bien aussi le côté taquin comme entre potes. Je pense que l’on apprend mieux en s’amusant, c’est ce qu’il m’avait manqué à la Croix-Rouge en dehors des décalages (interventions) l’ambiance était toujours trop protocolaire et stricte.

Ce que je vois par la suite : Continuer, le VISA 2 apportera une nouvelle casquette, celle d’aide-moniteur. Pour le CAMABC, je pense qu’il faut un peu plus de pratique et travailler sur soi.

J’ai constamment été actif dans les diverses associations que j’ai intégrées : Secouriste Croix-Rouge (PSE2), membre du CE, Parents d’élèves (élu), association de quartier (secrétaire) et maintenant à la CASIM (trésorier). Lorsque je crois en quelque chose qu’il y a un bon feeling et que je me sens capable d’aider, je m’investis.
Je me suis proposé en fin d’année au poste de trésorier à la suite de l’appel à candidature. Je n’avais aucune prétention particulière, je me suis dit que ma candidature allait peut-être réveiller d’autres candidats. J’ai saisi l’opportunité pour me mettre en visibilité, proposer mes services et briser ce mur que j’imaginais entre membres actifs et « stagiaires ». Je trouve mon compte dans le relationnel, les échanges avec les autres et d’être au cœur de la vie de l’association.


Ton meilleur souvenir roadtrip / balade ? 
Mon meilleur roadtrip a été notre petite virée au Tréport, mais aussi celle avec mon fils dans les Pyrénées cet été où j’ai mis en pratique ce que j’ai appris à la CASIM. J’espère que le Weekend CASIM se fera cette année.

Ton plus grand kiff ou anecdote au guidon de ta machine ?
Mon kiff pour l’instant a été de m’entrainer sur le parcours VISA2 et nos EDSR.


Ta plus grosse frayeur ?
Une intersection, un changement de direction à droite et une surprise en plein milieu : Les graviers lors d’une précédente sortie dans la forêt de Fontainebleau :p

ndr : Impressionnant vu de derrière… Belle glissade, beau « contrôle » malgré un contre-braquage qui aurait pu mal finir.

Un petit conseil pour la route ?
« Restez calme attentif et prenez de l’eau » (pas que sur la tête :p)


Vivement les prochains VISAs !

Laisser une réponse