Flux
Articles
Commentaires

Facebook profile

En ce dimanche 7 février de l’an de grâce 2016, une quarantaine de Casimirs et Casimirettes se sont réunis en ce magnifique lieu qu’est la piste de Villabé pour une journée consacrée à la technique du freinage et à des parcours de maniabilité rapide.

Le temps était plutôt clément en cette matinée, une dizaine de degrés (un peu frais mais largement supportable) et grâce à la compagnie du soleil la piste a pu sécher rapidement.

Après un rapide petit déjeuner, nous avons enfourché nos montures, non pas pour tourner autour de cônes, mais nous avons innové en accélérant puis en freinant.

Après un rappel théorique de la technique du freinage, nous nous sommes exercés à différentes vitesses, en freinant uniquement de l’avant, puis uniquement de l’arrière et pour finir avant et arrière. Cet atelier fut très intéressant car pour ma part je ne pratique pas quotidiennement le freinage appuyé voire d’urgence.

La matinée s’est terminée par deux ateliers d’évitement forts agréables.

Pour la pause déjeuner, les habitudes bien établie sont d’aller Fluncher.

En début d’après-midi, le temps se maintenant, nous avons débuté les ateliers de maniabilité rapide.

Le slalom et les passages de porte à allure modéré m’ont permis de prendre pas mal de plaisir, plaisir partagé par les autres Casimirs et Casimirettes. Malheureusement, nous avons subi deux giboulées accompagnées de grêles (dans ma région natale nous appelons ça des draches), ce qui a compliqué et pimenté le dernière exercice qui était un parcours combiné de maniabilité rapide avec un parcours de maniabilité lente.

Nous nous sommes séparés en fin d’après-midi dans la joie et la bonne humeur en constatant aucune chute ni blessé.

C’est ma première année à la CASIM et j’y ai trouvé exactement ce qui je cherchais. Je pense avoir pas mal progressé dans ma conduite et maîtriser un peu mieux ma moto mais il me reste encore beaucoup de travail. Aujourd’hui, j’ai pris un réel plaisir à passer ce dimanche en votre compagnie.

Gauthier

Adressons un grand merci à Gautier pour la rédaction de ce compte-rendu et à tous les participant(e)s, moniteurs et casimirs de tout bord pour votre assiduité sans faille.

 

Laisser une réponse