Flux
Articles
Commentaires

Facebook profile

Dimanche. Il est 8h, Paris s’éveille. Le Raincy aussi (petit air de F. Raynaud pour les plus vieux). Après un Moto GP matinal, dont on peut maintenant annoncer le résultat sans se prendre une torgnole de la part de Remde (c’est ce con de Lorenzo qui a gagné sur une disqualification honteuse de Marquez), hop, je saute sur ma moto et pars rejoindre la troupe devant le domicile de notre trésorière adorée.

Balade 1

 Nous serons donc les premiers arrivés à la fameuse station Total de la Galande que l’on connait bien maintenant. Les arrivées se feront petit à petit, les nouveaux en premiers d’ailleurs, tout impatient qu’ils sont de profiter d’une bonne balade CASIM ! Certains couards (pour reprendre la fameuse expression de notre vicious-président) auront fait défaut, étant persuadés par la propagande idéologique de Météo France qu’il allait pleuvoir ! Et alors ?

balade 2

Raymond en tant que « grand chef des balades » nous fait un petit briefing style les groupes… nanana…, la position….nananère, les signes….nanana. Bref, c’est quand qu’on roule ?

5 groupes d’à peu près 8 casimirs sont formés, le choix de l’appartenance à un groupe étant laissé au choix de chacun… ce qui engendra un grand doute dans la tète des nouveaux casimirs !!!! « Lequel des 5 ouvreurs vais-je faire ch… ???? »

La matinée est constituée d’une balade d’une centaine de kilomètres autour de Melun et Fontainebleau. Parcours qui constituera un énorme chassé-croisé des 5 groupes qui se croiseront en fonction des marques de GPS, des types de parcours choisis, des erreurs de voies dans les rond-points ou carrément des GPS typés OFF-ROAD (j’me comprends).

La fin de matinée sera consacrée aux virages d’Arbonne et Episy sur lesquels nous nous arrêterons une bonne heure pour effectuer quelques aller-retours, papoter ou faire un peu de jardinage…

balade 3 balade 4 balade 5 balade 6

Les virages ayant mis les estomacs en appétit, les groupes se dirigent un à un vers le resto choisi par Daniel pour nous abreuver restaurer ! Les tables se forment au gré des arrivées et les casques s’empilent… L’habituel bordel a lieu sous les yeux désabusés du restaurateur qui transpire de voir ces 40 motards se battre pour savoir ce qu’ils ont choisis comme menu 15 jours avant ! C’est que la mémoire d’un motard est aussi courte que …. Que quoi d’ailleurs ? Je vous laisse juges….

 balade 7 balade 8 balade 9 balade 10

 

Le repas de prolonge et l’on se lève de table vers 15h ! Une bonne adresse dénichée par Daniel et qu’il faudra retester lors d’un prochain CPM Virages. Chaque groupe repart pour un parcours légèrement plus court et qui aboutit à Villabé.

Sur le parcours, je suis relativement surpris de ne point rencontrer les autres groupes comme le matin… le doute se confirme lorsqu’on arrive sur des routes boueuses montant à l’aérodrome de la Ferté-Alais ! Et heureusement, nous avons avec nous Stéphane, pilote de moto ET d’avion, qui nous fait le speech sur les vieux coucous garés là ! Une future balade à prévoir le we de l’ascension !

Autre surprise : après 20 kms, je me demande ce que fait cette moto jaune dans mon rétro…. Il ne me semblait pas l’avoir vue le matin. Mais mon grand âge aidant, je ne sais si c’est ma mémoire qui flanche ou une véritable erreur (Noémie dirait surement que c’est mon grand âge !)… en fait, un groupe a oublié un de ses casimirs sur le bas-côté et le pauvre, tel un caneton égaré, a suivi le premier groupe qui partait…

 balade 11

Nous finissons par repartir sans trouver le point de pause officiel mais la vraie raison, c’est que j’avais oublié de nom du bled ! Je pouvais toujours chercher…

En arrivant à 2 kilomètres de Villabé, la tuile : un casimir en panne d’essence…. La fameuse moto jaune ! Le caneton, en plus d’être égaré était en plus assoiffé ! Stéphane, mon fermeur gèrera la chose de main de maitre !

Bref arrivée sur le parking de Villabé où, oh surprise, nous sommes les premiers arrivés avec le parcours le plus long ! On attend donc les autres en se demandant si c’est bien le point de RDV ou si on est vraiment tellement plus rapides que les autres ! Après 15 bonnes minutes, les autres groupes arrivent sauf celui de Maxime qui aura fait quelques tours de rond-point supplémentaires (enfin on suppose tellement qu’on l’a jamais revu !!!!). Conclusion : vaut mieux un bon GPS que de rouler vite !

Les casimirs commencent à se barrer tout doucement en voyant arriver de gros nuages sombres que certains prendront de plein fouet ! Ben oui, une journée sans pluie, c’est pas une journée CASIM77 ! Et on aime tellement ça, que notre groupe prendra l’orage à Corbeil Essonnes ET à Noisy le Grand. Quand on aime on compte pas !

 balade 12 balade 13

 

Jeff

2 Responses to “CR Balade Automnale (20/10/13)”

  1. Averell dit :

    Excellent ce CR. Bravo Jeff !

  2. Olivier E dit :

    Super CR Jeff !! J’étais en plus dans le groupe « caneton », (quelle rigolade à la lecture du cr) !
    Super journée, à tout point de vue, resto, trajet, ambiance….tout !
    Bravo aux organisateurs, rendez vous à la prochaine journée !

Laisser une réponse