Flux
Articles
Commentaires

Facebook profile

 

On y est ! Il est 5h du matin et je me prépare psychologiquement pour mon deuxième CPM «
Maniabilité lente et roulage en groupe ».  Bien sûr, je reste comme même dans mon lit, bien au
chaud.
8h, c’est le départ et là commence la première difficulté de la journée, le brouillard. Je quitte la N20
pour arriver sur la francilienne, et là, je ne vois plus rien. Je me suis dit que ça ne va pas être possible
de rouler dans ces conditions. On va commencer par mettre un coup d’essuie glasses et là, ah ! on
voit déjà mieux. Je me suis rendu compte qu’il n’y avait pas que le brouillard. Sortie 9 de l’autoroute
A6, direction la station d’essence, et bien qu’en ayant préparé mon itinéraire, j’ai réussi à me planter.
Pas grave ! Il n’y a personne, je fais quelques petits tours dans la zone et hop ! C’est tout bon ! Ma
bécane va pouvoir boire un coup avant de subir les épreuves ! A partir de là, tout est simple. Un coup
à gauche, à droite au premier rond-point, puis à gauche au second, et là, des Casimirs, on y est ! Je ne
peux que constater l’efficacité de l’organisation puisque les ateliers de torture sont déjà installés, ils
n’attendent plus que nous et nos sacs à vomi, c’est magnifique !
Je béquille ma moto, commence par dire bonjour aux Casimiriens & Casimiriennes, signe la feuille de
présence, et là, j’ai le sourire ! Ça fait plaisir d’être ici ! Les blagues commencent à fuser, on se sent
tout de suite à l’aise et dans la bonne humeur ! Mon taux d’anxiété diminue, c’est tout bon ! Le
temps de manger quelques viennoiseries, de se blottir contre son sac car j’avais froid, forcément, on
m’a fait remarquer que mes aérations sont ouvertes, quel boulet !
Place maintenant à la présentation des activités de la journée. Les expérimentés partent en ballade la
matinée, les débutants restent sur le plateau. Les consignes sont données et je remercie au passage
les moniteurs d’avoir rappelé qu’on est là pour prendre du plaisir en moto et qu’on ne progresse pas
tous de la même manière, c’est rassurant ! Mon trouillo-mètre à encore chuter d’un bon cran !
On est séparés en 3 groupes et je me dirige vers l’atelier ovale de 8m de large (on ne se moque pas),
et c’est parti pour le show ! Déjà, on m’a fait remarquer que la position sur la moto n’était pas
correcte. Je ne serre pas assez mes jambons. Côté regard, ce n’est pas encore ça même si je suis
convaincu par: Là où le regard va, la moto ira, c’était l’élément clef qui à tout débloquer lors de mon
permis. Un instant magique ! Que dire du point de patinage, et bien il me fait la misère ! Si j’ai bien
pigé le truc, des effets de stabilité que cela produit et que l’on sent quand on arrive à le faire, ça reste
encore très difficile de le mettre en pratique dans les ateliers. Pourtant quand on regarde les autres,
ça à l’air facile ! Je passe sur la démonstration de William, si vous n’avez pas vu, et bien dommage,
y’a pas de replay !
Même constat sur le rond et le huit. Des fois ça passe, heureusement, ça ne casse pas. Bon, je ne
m’en fais pas, la persévérance est le secret de la réussite. L’étau se resserre, de 8m on passe à 7 (on
ne se moque toujours pas). Pas d’amélioration. La crispation commence à s’installer et là vaut mieux
s’arrêter et prendre une pause. Et bien sa tombe bien, c’est l’heure du déjeuner.
Direction chez Flunch pour un repas convivial, et là, c’est formidable ! Nous n’avons pas encore
entamé le CPM sur le stationnement de 4 motos par place, que c’est déjà acquis par les visas 0. Bon,
je ne garantis pas les 2 minutes, mais c’est déjà un début !
Il est 14h et nous nous rendons sur le Parking de la zone commerciale de Villabé afin de réaliser les
exercices de roulage en groupe animé par Cédric et Valmène. Nous commençons par le
stationnement à 4 motos par place puis en bataille. Le prochain exercice fut toute autre. Dans un premier temps nous roulions en file indienne avec la main gauche levée afin de préparer la prochaine
épreuve. En binôme, le motard de droite devait poser sa main gauche sur l’épaule de son coéquipier.
Pas facile au début, mais on s’y fait très vite ! Pour continuer sur notre lancer, l’étape d’après fut de
pousser notre partenaire en commençant par les épaules et en terminant par l’arrière, heu, je parle
bien sûr de l’arrière de la moto ! Pour terminer, place à l’atelier de freinage. Je me suis bien
amusé avec Valmène ! Le but de tous ces exercices étant de démontré que nous pouvions rouler de
manière grouper en quinconce en toute sécurité. C’était super ! Curieusement, j’avais moins peur de
ces exercices que la partie sur le stationnement. Faut dire que Anne, la cascadeuse y était pour
beaucoup !
Et voilà, il est 16h et c’est avec tristesse que nous rentrons au centre d’examens pour débriefer sur le
dernier roulage en groupe auquel malheureusement, je n’ai pu participer. Néanmoins, je compte me
rattraper dans les prochaines sessions, j’ai hâte d’y être ! Un dernier débriefing sur le contenu de
cette journée riche en émotions et c’est déjà l’heure du départ, malheureusement !
J’espère que ce petit CR vous aura plût ! Pour ma part, j’ai passé une excellente journée en votre
compagnie donc un grand merci à tous. Je remercie également toute l’équipe pédagogique pour
leurs bons conseils et l’assurance que vous me procurer. Je vous dis au prochain CPM et en
attendant, roulez prudent !

 

Merci Sébastien pour ce compte rendu d’un nouvel oeil 🙂

2 Responses to “Compte rendu CPM Maniabilité lente et roulage en groupe (04/11/18)”

Laisser une réponse